L'avifaune nicheuse de deux types d'associations forestières à Mirabel

Vue d'ensemble

Jeux de données: (1) relevés de végétation et d'oiseaux nicheurs dans deux types d'associations forestières différentes [3 érablières et 2 prucheraies], Mirabel, 1974.***Les données brutes ne sont pas incluses dans le mémoire de maîtrise.

Personne(s) ayant accès aux données

  • André Cyr
  • Bibliothèque ÉPC-Biologie - Direction des bibliothèques Université de Montréal [cote : QH 302 U54 1974-2 v.13]
  • C.P. 6128, succursale Centre-ville Montréal (Québec)
  • prbepc@bib.umontreal.ca
  • 514 343-6111, poste 1705
Information additionnelle
La présente étude a pour but de connaître avec le plus de précision possible les populations aviennes dans des milieux forestiers à maturité dans la plaine du St-Laurent. Elle porte sur les populations aviennes en période de nidification. Cette étude a été entreprise pendant les travaux de construction des pistes de l'aéroport à Mirabel (1971) donc avant la mise en service de la circulation aérienne et servira de point de comparaison à d'autres études qui permettront alors de suivre l'évolution des changements avifauniques dans les habitats étudiés, à la suite des modification de l'environnement occasionnées par l'installation d'un aéroport.

Détails du site

Nombre de sites
1
Description du site
La zone d'étude se situe à une trentaine de milieu au nord de Montréal. L'emplacement de l'aéroport de Montréal à Mirabel sert de cadre à la région d'étude et s'étend sur environ 37 000 ha (territoire exproprié), au sud des Laurentides. Le territoire est délimité, au nord-ouest, par la rivière du Nord et est plus ou moins encadré par les villes de Lachute, St-Jérôme, Ste-Thérèse et St-Hermas.
Habitat
La région a un caractère à prédominance agricole et les pratiques culturales y sont nombreuses. On trouve de nombreuse ilôts forestiers d'étendue et de composition variable. Les surfaces boisées recouvrent près de tiers du territoire exproprié. Ce milieu est des plus propices à la croissance des feuillus, et l'Érable à sucre (Acer saccharum) reflète bien ces milieux riches où il se regénère rapidement. ***milieu péri-urbain***
Environnement
Terrestre

Biologie

Taxa étudiés
arbres; arbustes; herbacées; oiseaux
Information taxonomique
Oiseaux, Plante vasculaire

Détails de l'étude

Approche expérimentale
Cinq parcelles forestières [3 érablières et 2 prucheraies] ont été choisies pour leur stabilité en tant que forêt parvenues à maturité et leur position par rapport aux zones de bruit prévu autour des pistes. La superficie des parcelles totalise 23.625 ha en érablière et 14.58 ha en prucheraie, pour un totale de 38.205 ha.
Statut de l'étude
Complété
Stratégie d'echantillonnage
Observation visuelle directe (e.g. travail de terrain)
Objectifs de l'étude
Niveau de la communauté (e.g. richesse, distribution, composition), Inventaire partiel
Fréquence d'échantillonnage
Voir l'information dans section "Décrivez la saison et la méthode de collecte des données".
Première année de collecte de données
1972
Dernière année de collecte de données
2012

Citations

Cyr, A. (1974) L'avifaune nicheuse de deux types d'associations forestières dans la zone du nouvel aéroport international de Montréal à Mirabel, Québec (mémoire de maîtrise non publié). Université de Montréal, Québec, Canada.